Etre en forme pour conduire

De cette manière vous arriverez à bon port!
Nous voudrions que vous restiez sain et sauf!

Celui qui fait des longs trajets en voiture devrait absolument suivre les tuyaux suivants:

Prendre le vêtement en considération.
Portez un vêtement commode. Quand vous êtes assis, le pantalon ne devrait pas serrer ni l'estomac ni dans l'entre-jambes.

Etre installé de manière optimale.
Celui qui restera longtemps assis en voiture se plaindra bientôt d'un mal au dos, si le siège n'est pas correctement réglé. On ne devrait pas être trop loin du volant, car un bras tendu se fatigue plus vite. D'ailleurs il n'est pas bien si en tournant le volant on doit se pencher en avant. La règle fondamentale est: Plier légèrement les bras et rester avec le dos toujours en contact avec le siège. Dans cette position on devrait pouvoir effectuer une demi-rotation de volant sans que les omoplates perdent le contact avec le siège. Si possible le siège devrait être légèrement incliné en arrière afin que les cuisses soient en contact avec le bord de devant du siège, sinon les jambes sont trop inclinées et doivent être levées légèrement à chaque actionnement d'une pédale. C'est pourquoi la musculature des jambes se contracte.

Régler convenablement la ventilation.
Le courant d'air ne devrait pas viser le visage. Sinon les yeux s'irritent au bout de quelques kilomètres. Cela peut aussi être le cas si l'air souffle sur le pare-brise. C'est pourquoi on devrait rabattre le pare-soleil. De cette manière le courant d'air, qui remonte le long de la vitre, est affaibli. Les climatisations dessèchent les membranes muqueuses. Par conséquent vous devriez toujours avoir quelque chose à boire près de vous et prendre une grande gorgée d'eau toutes les demi-heures.

Changer de vitesse de temps en temps.
Rien n'est plus monotone et plus fatigant que conduire longtemps à la même vitesse. Alors changez-en de temps en temps, pourvu que les conditions de circulation le permettent!

Faire travailler la matière grise.
Un bon remède contre l'ennui en conduisant est le calcul mental! Le temps restant, la vitesse moyenne, la consommation actuelle de carburant, combien de temps jusqu'à l'arrivée etc.. Faites tout simplement concurrence à votre ordinateur de bord!

Ne jamais regarder fixement le conducteur devant vous.
Surtout en roulant au pas vous devriez toujours avoir à l'œil les véhicules qui roulent devant vous. Pour cela on regarde à travers la voiture roulant devant. Mieux vaut encore rouler un peu décalé et regarder à côté de celle-là. Avec cette méthode vous pouvez percevoir à temps maintes situations dangéreuses.

Faire des pauses.
Vous devriez faire une petite pause toutes les 2 heures pour vous décontracter activement et pour vous remettre en forme. Pour compenser la position de repos pendant que vous restiez assis en conduisant vous devriez faire exactement le contraire durant la pause. Mettez-vous en position accroupie, balancez les bras décontractés, étendez lentement les jambes! Essayez en même temps de garder avec les pointes des doits le contact avec les orteils! De cette façon vous étendez la cuisse postérieure et en même temps la musculature des fesses.
Un autre exercice efficace: Exécutez une fente semblable à un atterrissage "télémark" chez les sauteurs à ski et demeurez dans cette position! La jambe de devant, qui est pliée, porte le poids ce qui favorise l'irrigation sanguine. La musculature de la jambe arrière, qui est tendue, est en même temps étendue. Après cet exercice les jambes éprouvent une nouvelle énergie. Si en exécutant cet exercice on tend les mains vers le ciel, on étend en plus la musculature dorsale.

Faire un petit somme.
Si vous êtes vraiment fatigué, faites un petit somme! Retirez la clé de la serrure de contact et prenez-la dans la main! Penchez-vous en arrière et fermez les yeux! Posez la main avec la clé sur le siège de manière qu'elle puisse tomber sur le plancher du véhicule! Si vous vous assoupissez maintenant, une soudaine détente de la musculature s'effectue, la clé tombe par terre avec un cliquetis et vous vous réveillez. Cette stimulation de réveil amène une distribution de hormones qui vous remettent en forme immédiatement.

Le repas adéquat.
Au restaurant pas d'escalope avec des frites s.v.p.. Seulement de la nourriture légère, par exemple des tartines et des fruits. On ne devrait pas alimenter l'estomac avec de la nourriture difficilement digestible, parce qu'il retire ensuite du sang supplémentaire de la tête - par la suite on se sent fatigué. en plus il est recommandé de manger régulièrement des petites portions, sinon le corps tombe dans une hypoglycémie. Du glycose et du chocolat sont des stimulants dont l'effet généralement ne persiste pas trop longtemps. Après, on retombe la plupart du temps dans un trou encore plus grand. La veille, le mieux serait de boire de l'alcool seulement avec modération. Même si la limite d'alcool permise dans le sang n'est pas dépassée le jour du voyage, le corps consomme quand même de l'énergie pour l'élimination du résidu d'alcool.

Conduire de nuit.
Les voyages pendant le crépuscule sont les plus fatigants. Pendant cette période les yeux et le cerveau nécessitent le plus d'énergie pour l'adaptation. Une nuit noire est beaucoup moins fatigant pour l'œil. Vous devriez atténuer l'éclairage de votre tableau de bord. Sinon à chaque alternance du regard entre le sombre monde extérieur et le tableau de bord éblouissant les yeux doivent s'adapter aux nouvelles conditions d'éclairage.